Point de vue de Dexia Asset Management sur les obligations d’entreprises

Selon les propos de l’analyste Dexia AM, les obligations d’entreprises investments grade sont moins importantes que celles de l’État. Malgré cette remarque, la négociation dans ces types des produits financiers reste une bonne affaire puisqu’ils tirent parti des modes risk-on qui sont actuellement en vogue. Cette notion technique se traduit par l’appétit pour le risque en hausse tout en incluant du ralentissement probable de la croissance économique.

L’importance des obligations d’entreprises libellées en dollar canadien ou couronne canadienne

Pour bien profiter des avantages de ces obligations d’entreprises, il faudra prendre en compte certaines réalités. L’une d’entre elles est que la prime reste assez modérée. De ce fait, les investisseurs doivent jouer sur le portage. Cette recommandation fait des obligations en couronne norvégienne ou en dollar canadien des actifs considérés affichant des surperformances comparées à de simples obligations en euro.

Quelques recommandations pour l’achat d’obligation étrangère

Comme pour tous les achats d’OE en devises, ceux des obligations en dollars canadiens ou en couronne norvégienne contiennent un risque de change supplémentaire. En prenant en compte cet élément, l’analyste Dexia Asset Management affirme que bien que ces obligations d’entreprise doivent figurer dans un portefeuille obligataire, elles doivent former une part de vos investissements. Le conseil analyste conclut son point de vue en certifiant que les obligations offrant un portage attrayant sont une initiative intéressante pour diversifier les placements. Le fait de négocier un fonds composé de plusieurs obligations en devises étrangères reste une proposition alléchante pour générer des profits sur les obligations d’entreprises.

Fonds d’obligations d’entreprise
Acheter des titres d’entreprises en difficulté