Pictet AM : une stratégie privilégiant les hauts rendements

La stratégie de la banque privée Suisse Pictet Asset Management sur l’achat des obligations d’entreprise est de surpondérer les obligations corporatives à haut rendement. Cette méthode a été annoncée dans son allocation d’actifs pour le mois d’avril. Cette décision est prise grâce à un risque bien calculé.

Une explication assez convaincante

D’après les explications du gestionnaire d’actifs, porte-parole de Pictet AM, la surpondération des actifs obligataires à haut rendement est une opération risquée, mais qui s’avère payante. Les gains des obligations spéculatives sont certes faibles, mais les spreads font gagner aux investisseurs des rendements suffisants comparés aux risques pris en adoptant cette stratégie. Malgré les rentabilités jugées inférieures, les gains collectés avec l’acquisition de ces obligations d’entreprises sont suffisamment attrayants, car ils dépassent légèrement les recettes recueillies avant la crise financière. Ce constat est valable pour les actifs avoisinant les 550 points de base.

Une opération plus rentable historiquement

Le choix d’une obligation corporative à haut rendement permet de produire des profits dépassant les gains générés au début de la crise du crédit et même les bénéfices enregistrés au plus bas historique, à savoir des gains perçus des actifs à 200 points de base. En ce qui concerne le taux de défaut obligataire inférieur à la moyenne, il devrait être supérieur à la moyenne. Durant l’année 2013, ce tarif devrait se stabiliser au-dessous de 5 %. Un taux d’intérêt bas est ainsi une belle occasion pour la dette à haut rendement.

Acheter des titres d’entreprises en difficulté
Comment acheter des obligations d’entreprise ?