Obligations à éviter

Les obligations d’entreprises sont des solutions efficaces pour permettre aux investisseurs de profiter d’un complément de revenu intéressant par an. Si certaines épargnes générées par l’acquisition des titres des sociétés sont intéressantes, d’autres exemples d’obligations ne valent pas le coût.

Offres des banques : Une obligation assez peu attrayante

En optant pour les offres des banques, les clients bénéficient d’une offre assez pauvre comparée aux autres produits disponibles sur le marché. Le Crédit Foncier offre un rendement de 4,25%, LCL propose 4% tandis que BNP Paribas n’avance que 4%. Ces obligations d’entreprise offertes par la banque sont revues à la baisse compte tenu du taux de rendement net. En effet en déduisant l’impôt, les offres bancaires ne peuvent dépasser 2,57%. Il s’agit d’une épargne moins intéressante que celle d’une assurance-vie.

Offres des conseils régionaux : Une autre obligation à éviter

« Les obligations proposées par les conseils régionaux sont moins rentables que celles proposées par les institutions bancaires. »

Les opportunités lancées par les conseils régionaux sont des offres qui avoisinent les 4% bruts. En retenant les impôts, les investisseurs ne gagnent que 2,42% net de leur capital investi. Un montant bien faible qui n’est utile que pour leurs besoins. Avec ces offres, vous soutenez l’emploi local.

Méfiez des obligations provenant des Etats scandinaves

Bien que le Danemark, la Norvège et la Suède profitent d’une notation excellente de AAA, la meilleure note pour identifier des placements sécurisés, ces offres affichent des rendements très pauvres. En effet, en choisissant la prudence, les investisseurs ne bénéficient que d’un rendement allant de 1,8 à 2,35% sur 10 ans. Pire qu’un faible taux de rendement, ces offres diminueront vers la fin de l’année 2012.

Comment bien miser des obligations d’entreprises ?

Au lieu de se référer aux offres à éviter, il est recommandé d’investir sur des obligations à la fois sûres et rentables.

Investissez sur des obligations bien notées

Des agences de notations telles que Standard & Poor’s et Fitch ont pour mission de noter la qualité des entreprises. Grâce à ces études, il est plus facile de déterminer la stabilité des sociétés.

Miser sur des obligations à haut rendement

Cybergun, SQLI ou PCAS, ces entreprises proposent des rendements allant de 7,5 à 9,75 % brut de coupon annuel. Grâce à ces obligations à haut rendement, les investisseurs bénéficient d’un placement intéressant.

Premiers pas dans la création de SASU: par où dois-je commencer ?
Obligations à haut rendement