Bilan des obligations d’entreprises en 2012

L’année 2012 a été pour de nombreux pessimistes la date marquant la fin du monde. Cette prédiction a pourtant été très fructueuse pour certains investisseurs qui ont su profiter de l’année 2012 pour acheter des obligations d’entreprises à haut rendement. Un bilan sur ce marché d’investissement s’impose.

Des risques fructueux des obligations d’entreprises (OE)

Durant l’année 2012, les investisseurs en quête d’un investissement dans les obligations d’entreprises appelé également obligation corporate ont été attirés par la dette de l’Etat allemande et française. Ces contrats émis par les sociétés du secteur privé sont certes à faible risque, mais en contrepartie offrent une rémunération très faible. Cette baisse des taux provient en partie de la politique de la Banque Centrale, ce qui a permis de hausser les cours des OE. L’intervention de l’organisme financier a pour effet d’accroître en moyenne 10 % les cours des marchés obligataires européens. Malgré un tel exploit, les investisseurs n’ont malheureusement pas pu profiter de ce bond spectaculaire par méfiance de ces titres. Ainsi, seuls quelques investisseurs ont pu atteindre cette performance.

Des émissions d’obligations d’entreprises très attractives en 2012

L’émission des dettes a atteint un record en septembre 2012 en enregistrant plus de 10 milliards d’euros depuis le début de l’année. Les investisseurs à la recherche d’un rendement ont pris en compte la prudence lors de leur gestion des titres. Cette précaution des investisseurs a maintenu un environnement de taux d’intérêt très bas. La classe d’actifs a pu ainsi garder toute son attractivité au cours de l’année 2012.

Bilan des obligations d’entreprises asiatiques très favorables

Les sociétés asiatiques qui ont émis des obligations d’entreprises sur le marché obligataire ont le plus profité de l’année 2012. En effet, le bilan des émissions des obligations asiatiques a réussi à atteindre des niveaux record. Grâce au maintien des taux faibles, les titres émis par le marché obligataire asiatique proposent des rendements attractifs. Au cours de l’année 2012, les OE asiatiques sont les seuls à proposer aux investisseurs des rendements souhaités, car les spreads (écart entre deux taux) compte tenu des obligations des marchés développés, sont très élevés. Le fait que les titres proposés par le marché obligataire asiatique soient moins importants que ceux des marchés européens et américains, sera bientôt révolu. Le marché obligataire asiatique poursuit sa progression de manière impressionnante. Les émissions internationales d’OE asiatiques sont de 100 milliards de dollars durant l’année 2012. Ce record est près du double du bilan de l’année 2011.

Premiers pas dans la création de SASU: par où dois-je commencer ?
Obligations à haut rendement